Le pas de l'oiseau

Théâtre poétique d'utilité publique

Stage de création théâtrale

CPO•affichePARABOLAdef.indd

Stage de création théâtrale

ados-adultes (à partir de 16 ans)

Animé par Amélie Chamoux, Cie Le pas de l’oiseau

5 jours pour explorer les mystères et les richesses de la création collective, une soirée pour tenter l’aventure sur scène…

1ère session :
sam 25/ dim 26 avril 10h-12h et 14h-17h
2ème session :
sam 23/ dim 24/ lun 25 mai 10h-12h et 14h-17h

Représentation le vendredi 29 mai en soirée aux Variétés
Prévoir de se rendre disponible pour la Répétition Générale le vendredi 29 mai à partir 17h au cinéma Les Variétés (Prévoir une tenue qui permette le mouvement.)

inscriptions urgentes auprès
de la MJC de Veynes : 04 92 58 11 08
ou d’Amélie Chamoux : 06 89 56 11 99

Tarif : 75€ + 5€ d’adhésion à la MJC
pour les non adhérents.

Ce stage de théâtre s’inscrit dans le cadre de l’évènement : PARABOLA

Ateliers de création autour des arts de la parole menant à un temps fort à Veynes : les 27,28 et 29 mai 2015 – Au cinéma les Variétés.
Ce projet a pour but de faire converger le travail de création du Pas de l’oiseau et les différents ateliers que mène la compagnie sur le territoire. Il est structuré autour d’une thématique qui puisse à la fois ouvrir sur des réflexions de société et permettre de faire vivre un imaginaire. Cette année ce sera la parole : la prendre, la donner, en être privé, la détourner…
Parabola fera la part belle aux jeunes que nous rencontrons à travers nos ateliers et qui nous émeuvent chaque jour, tout en gardant l’idée que le mélange des âges est toujours fructueux ! A travers une création collective, jeunes et moins jeunes, amateurs et professionnels, nous tenterons de dégager une parole poétique commune.

Construit avec La MJC de Veynes, Le GRETA des Hautes-Alpes, La Maison des Adolescents 05, Le Fourmidiable, La bibliothèque de Veynes, Le Lycée Professionnel de Veynes…

on parle de notre « coopérative ».

CPO•afficheCOOPERATIVEdef.inddBenoit Borrits, l’un des grands spécialistes des coopératives en France, parle de notre spectacle sur le site de l’association autogestion (http://www.autogestion.asso.fr/?p=5075).

Merci pour la précision et la douceur de sa critique !

 

 

 

 

CPO•LOGODEFgrand.inddNous profitons de ce mot pour vous présenter notre nouveau logo et la nouvelle affiche de notre spectacle réalisé par Cloé Deleris de chez Cam et Léon ! merci à elle (attention ce n’est qu’un début !).

Assemblée Générale

Assemblée Générale

La compagnie de théâtre

Le Pas de l’oiseau tiendra

son Assemblée Générale

samedi 21 février 2015 à 17h00
Au Fourmidiable,Café du Peuple,
33 rue Jean Jaurès, 05400 VEYNES.

A l’ordre du jour :
− Bilan d’activité
− Bilan financier
− Projets
− Questions diverses
Nous profiterons de cette occasion pour vous présenter un point d’étape de Parabola, notre
nouveau projet dont le temps fort se déroulera à Veynes au Cinéma Les Variétés les 27, 28 et
29 mai 2015. Merci de nous confirmer votre présence à l’Assemblée Générale au 06 77 75 49
31.

Bien cordialement,
Le président, Philippe Ginet

Création artistique et réalités sociales : approches d’aujourd’hui

ONYX-211x300Les rencontres ont ceci d’étonnants : elles nous amènent là où nous ne savions pas que nous souhaitions aller ! Nous avons le plaisir de participer à une journée de réflexion « Création artistique et réalités sociales : approches d’aujourd’hui » (le mardi 13 janvier) portées par le Centre des Culture Populaire de St Nazaire, dans le cadre de la semaine « création et monde du travail » de l’Onyx de Nantes. Ce temps nous permettra de raconter notre travail et nos partis pris mais aussi d’explorer ensemble ce que les « théâtres nés du réel » ont en commun et comment ils peuvent trouver place autant dans les théâtres qu’au sein du monde du travail. De bien vastes réflexions en perspectives !

Amélie Chamoux et Laurent Eyraud-Chaume

plus d’infos ici : création artistique et monde du travail

CRÉATION ARTISTIQUE ET RÉALITÉS SOCIALES : APPROCHES D’AUJOURD’HUI

du 10 au 16 janvier 2015, en partenariat et coopération avec Le Théâtre du Rictus, l’association Théâtre & Monde du Travail, le Centre de Culture Populaire de Saint-Nazaire et le Conseil Régional des Pays de La Loire, ONYX propose une semaine d’ateliers, débats, rencontres, tables rondes, conférences, films et spectacles sur le vaste et “dramatique” sujet du travail.

MARDI 13 JANVIER 9H30 | ONYX journée portée par le Centre de Culture Populaire / accès libre
Thème : théâtre et monde du travail

Le CCP en coopération avec Onyx et différents partenaires organise une journée d’échanges et d’ateliers le mardi 13 janvier 2015 à St Herblain.

Comment le théâtre, comme acte artistique et politique, s’empare, ONYXquestionne et bouscule les réalités sociales contemporaines ?

Cette question servira de base pour découvrir et comprendre les démarches de travail de trois compagnies :Les Hoboes (Nantes), L’avantage du doute (Paris) et Le pas de l’oiseau (Veynes).

Ces trois compagnies ont en commun la volonté de se mettre à l’écoute des salariés d’entreprises et de développer un travail original d’écriture à partir de ces paroles collectées. Comment cette attention sensible à l’expérience des salariés peut-elle alimenter un travail artistique ? Et comment cette création, à son tour, vient bousculer notre rugueuse réalité sociale ? Ce temps d’échanges très pratique est pensé pour enrichir et associer nos volontés d’agir contre la morosité et le fatalisme.

Une conférence de Julien Zerbone, historien de l’art, nous aidera à prendre un peu de recul sur la notion d’art réaliste. Un atelier d’écriture animé par Anne Tessier (CCP) nous plongera dans nos rapports singuliers et subjectifs avec le théâtre.

Enfin, un atelier ouvert aux artistes, aux membres des comités d’entreprises, aux institutions culturelles de référence et des entreprises volontaires en mécénat va nous permettre de réunir des questions pour mesurer comment, en associant les énergies et les bonnes volontés, il serait possible d’agir autrement sur la réalité sociale. Cette rencontre a pour but de découvrir ce que chacun est en mesure d’apporter pour accompagner des créations exigeantes et accessibles au plus grand nombre. Nous souhaitons par cette journée susciter des envies de coopérations, de soutiens et d’expérimentations.

voici le programme de la journée :

10H À 12H30
PRÉSENTATION DE DÉMARCHES DE TRAVAIL
par les compagnies Le pas de l’oiseau (Veynes), Hoboes (Nantes / Brest) et L’avantage du doute (Paris).
De quelles réalités les compagnies se sont-elles emparées ?
Quels sont leurs partis pris artistiques ?
Comment travaillent-elles l’écriture, la mise en scène,
la scénographie ? Comment s’organisent les répétitions ?
Où ont lieu les représentations ? Comment
communiquent-elles ? Quelle est leur économie ?
Ces présentations seront suivies d’un échange avec le public.

14H À 14H45
CONFÉRENCEde Julien Zerbone, historien de l’art,
sur une histoire de “l’art réaliste” : un réalisme, des réalismes.
“De quoi parle-t-on lorsqu’on évoque un “souci réaliste”, une “chanson réaliste”, une “oeuvre réaliste” ?
Dans quelle mesure, surtout, peut-on distinguer différentes formes de réalisme, de Gustave Courbet et Emile Zola jusqu’aux créations contemporaines, en passant par Brecht et Rossellini ? A travers quelques exemples tirés de l’histoire du théâtre, des arts visuels et du cinéma, nous chercherons à retracer différentes approches du réel et du réalisme, aptes à nous éclairer sur les choix contemporains.

15H À 16H30
ATELIER N°1
animé par Olivier Autin, animateur cinéma / spectacle vivant du Centre de Culture Populaire
Comment les comités d’entreprise, les institutions et les entreprises s’emparent-ils et soutiennent-ils des démarches artistiques théâtrales pour agir sur la réalité sociale ? Sur quelles convictions s’appuyer pour produire une culture vivante, exigeante et accessible au plus grand nombre et aiguiser l’esprit critique ?
Comment améliorer l’accompagnement des acteurs et le soutien des porteurs de projets ?
Quels sont les effets sur les participants, les salariés, en termes de bien-être et de réalisation de soi ?
Cet atelier s’adresse au milieu professionnel culturel, entreprises et institutionnels
Inscription nécessaire car nombre de places limité

15H À 16H30
ATELIER N°2
Atelier d’écriture animé par Anne Tessier, animatrice lecture-écriture du Centre de Culture Populaire.
Jouons à découvrir de quels mouvements de théâtre nous sommes parcourus. Posons des mots épars, des mots inattendus pour explorer ensemble cette question :
où en sommes-nous avec le théâtre ?
Cet atelier est ouvert à toutes et tous
Inscription nécessaire car nombre de places limité

16H30 À 17H30
BILAN DE LA JOURNÉE
ET SYNTHÈSE DES DISCUSSIONS.
Lectures (éventuelles) des travaux de l’atelier d’écriture

18H | CINÉMA PATHÉ ATLANTIS
BIRD PEOPLE de Pascale Ferran (2014)
tarif : 4 €
Le film a été présenté au Festival de Cannes 2014 dans la
sélection officielle et dans la sélection “Un certain regard”.

La projection sera suivie d’un échange avec François Fournier, psychologue du travail.

D’un slam à l’autre…

P1100207Le Café Slam allie les mots et les humains. Celui de novembre 2014 fut l’application implacable de cette sentence : des émotions partagées, des rires, des verres offerts…et un bonne dose de surprises. Des jeunes d’un peu partout mêlant leur imaginaires pour faire reculer la tristesse et la laideur du monde, c’est une victoire souterraine et sensible. Chaque Café Slam donne le désir du suivant comme une révolution en appelle une autre ! A bientôt donc !

Laurent

P1100203P1100204

Brèves d’Ateliers par Amélie Chamoux

Vendredi 8 octobre, école maternelle de Veynes, 16h :
–  » aujourd’hui les enfants, j’ai une surprise pour vous… »
– » c’est des Kinders ? »
– « non… »
– « c’est des bonbons? »
– « non… »
Je sors discrètement de mon sac les nez de clowns…
-« c’est des babybels !!!! »
Vendredi 7 novembre, t.a.p á l’école maternelle de Veynes :
 » vous vous penchez vers l’autre, lèvres en avant, et sans le toucher, vous faites un gros bisous bien sonore. Celui qui reçoit ce bisous peut réagir de 2 manières : Soit il trépigne de bonheur, soit il est dégoûté, écœuré. A vous ! »
Lorsque Milie reçoit son bisous, elle minaude version tex avery pour finir par s’effondrer au sol, bref, un beau moment de théâtre !
« bravo Milie, c’est ce qui s’appelle tomber sous le charme !  »
« mais non », dit Eva, « elle est tombée sur les pommes!  » …

21 novembre : Le Café Slam du pas de l’oiseau

Vintage microphone on the backgroundNous serions heureux de vous retrouver le vendredi 21 novembre à 19h au café du peuple à Veynes pour notre désormais traditionnel Café Slam !

Le principe est simple : un texte dit = un verre offert !

Cette soirée sera riche en surprise avec la participation des jeunes du GRETA de Veynes et Gap qui partageront leurs propres textes !

Il est conseiller d’amener à manger et à partager sur place !

A partir de 22h la soirée continue de manière plus « festive » !

l’événement Facebook est ici !

 

La coopérative dans « l’âge de faire »

En juin, nous avons eu le plaisir de Jouer notre création lors de l’Assemblée Générale de la SCOP Pollen en Ardèche…Ce plaisir fut prolongé par l’article de « l’âge de faire » qui a suivi cette journée ! Bonne Lecture.

téléchargement

« Le vécu des coopératives sur les planches

La compagnie Le pas de l’oiseau, basée dans les Hautes-Alpes, a écrit un « conte théâtral » nourri d’entretiens avec des salariés de coopératives. Une pièce drôle qui décrit bien la difficulté à partager réellement les responsabilités au sein de l’entreprise.

Fin de la pièce La coopérative dans la salle polyvalente de Saint-Julien-en-Saint-Alban, en Ardèche. Le rideau ne tombe pas, mais Amélie Chamoux et Laurent Eyraud-Chaume, comédiens et auteurs du spectacle, ont un petit mot de remerciements : « Pour nous, c’est incroyable de jouer dans une AG ! » La plupart des spectateurs sont des associés et salariés de la Scop Pollen, une coopérative d’activité et d’emploi. Pour son départ à la retraite, l’ancien gérant a voulu organiser une assemblée générale un peu particulière… Et, justement, La coopérative met en scène les salariés d’une Scop confrontés à la défection de leur dirigeant : Jean-Marc, ancien leader syndical, s’est battu pour que l’entreprise soit reprise par ses travailleurs lorsqu’elle était menacée de fermeture. Mais aujourd’hui, laissé seul aux commandes de la coopérative, il est dépassé et accumule les erreurs de gestion. Les associés-salariés vont devoir réapprendre à coopérer, et prendre leur entreprise en main pour la sauver de la faillite.

Rien de commun, en soit, avec la réalité de la Scop Pollen. Mais la fiction soulève des questions qui se posent dans la vie de tout projet coopératif : comment partager les responsabilités au quotidien ? Comment s’émanciper du rapport de subordination dans lequel nous sommes habitués à travailler depuis des générations ?

Coproduite par les cheminots

Attachés aux valeurs de l’éducation populaire et à une création artistique accessible, capable de « s’inviter partout », Amélie Chamoux et Laurent Eyraud-Chaume aiment quand le théâtre se télescope ainsi avec la réalité. Ils ont écrit leur spectacle après avoir rencontré des salariés de coopératives, qui leur ont raconté la vie dans leur entreprise. Et ça se sent : la pièce est nourrie de choses vécues, et décrit bien les tâtonnements nécessaires pour arriver à une gestion véritablement partagée.

Drôle et parfois émouvante, La coopérative est un hybride entre le conte et le théâtre. Tout de noir vêtus, les comédiens alternent les moments de récit et de jeu, où ils campent à eux deux une bonne dizaine de personnages différents. Le jeu de guitare et les percussions vocales de Lionel Blanchard créent une atmosphère autour du décor minimaliste : deux chaises et un carré dessiné au sol. Quelques accessoires permettent de symboliser les personnages, caricaturés avec une certaine tendresse : Sylvette, la comptable pète-sec et entièrement dévouée à l’entreprise ; Stéphanie, qui se fait appeler Aurore après un stage de développement personnel ; Arnaud, ancien cadre dans la finance venu se mettre au vert et donner un sens à sa vie ; ou encore Manu, la jeune militante exaltée…

La compagnie Le pas de l’oiseau est basée à Veynes, dans les Hautes-Alpes, où elle propose des ateliers artistiques et cherche à travailler avec le territoire. Laurent Eyraud-Chaume a fondé en 2004 le Fourmidiable, « scène artistique des pays du Buëch » qui anime le Café du

Peuple à Veynes. La coopérative a été coproduite par le comité d’entreprises des cheminots de Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), et par l’Union régional des Scop Paca. Programmée au Théâtre de la Rotonde (qui appartient aux cheminots) dans le off du festival d’Avignon, elle sera accompagnée de rencontres sur le thème des coopératives.

Lisa Giachino »

« Arts et transformations sociales » rencontre/débat à la Fête de l’Humanité.

Laurent Eyraud-Chaume participera samedi à une rencontre-débat à la Fête de l’Humanité où il évoquera notamment le travail du Pas de l’oiseau.

 

Arts et transformations sociales : de la lutte des intermittents et précaire à la quête d’un imaginaire d’émancipation.

Fête de l’Humanité / Stand Ensemble
Samedi 13 Septembre, 18h

Avec Pascale Fautrier, romancière et auteur de la fresque historique “Les Rouges”, Laurent Eyraud-Chaume, comédien et interprète des spectacles “L’héritage” et “La coopérative”,
Nicolas Roméas, Journaliste, directeur et fondateur de la revue Cassandre, et Thomas Pitiot, chanteur et animateur du festival Aubercail.

Les mobilisations des artistes et des techniciens portent à la fois sur la nécessité de droits sociaux pour tous et sur la défense d’une présence artistique dans la vie de chacun. Elles débordent la simple défense d’une situation pour s’aventurer vers l’invention d’une nouvelle manière d’organiser les revenus et le partage des richesses, et ouvrent le débat sur le revenu universel.
Ces luttes dévoilent aussi l’importance de faire vivre un imaginaire libre et facteur d’émancipation, une création artistique comme lieu de partage du sensible, espace d’infinie liberté, comme un antidote pour préserver notre part d’humanité.


1 2 3 4 5 6 7 8