Le pas de l'oiseau

Théâtre poétique d'utilité publique

La Marseillaise parle de “la coopérative”

Bonjour et bonne rentrée à chacun,

Notre passage à Avignon cette été a été couvert par la presse, voici pour commencer un bel article de la marseillaise :

La marseillaise 14 07 214

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu (extraits)

(…) Le jeu des acteurs, de geste et de parole, façon ping-pong, est excellent. Le périmètre scènique devient un ring, espace de combat, de vertige. Paniqué, on court dans tous les sens, on cherche la survie. Cette pièce est un hommage à la solidarité engagée et aux courageux du quotidien. Le décor minimaliste sert de tremplin aux deux comédiens Amélie Chamoux et Laurent Eyraud-Chaume. Vrais, dans la prise de parole aux accents et incarnations variés, ils nous offrent un défilé d’images comme filtrées par le montage, concises, efficaces, percutantes. De « Lhéritage » – festival 2013- on a retenu le one man show de Laurent Eyraud-Chaume. Maîtrise confirmée ! Une troisième présence sur scène est à retenir : Celle de Lionel Blanchard, à la guitare acoustique. Il colore le propos. On perçoit les cadences des machines, le vent de la révolte, l’essouflement puis l’apaisement. C’est enlevé, convaincant et surtout, surtout ça nourri nos espoirs de citoyens. Suivons-les ! à plusieurs on va plus loin…

Noëlle Nicolau.